Fantômes contre fantômes de Peter Jackson, 1996

Publié le par François Declercq

Fantômes contre fantômes | 1996
Titre V.O: The Frighteners
Pays: Etats-Unis/Nouvelle-Zélande
Genre: Fantastique
Durée: 100 min
Réalisation: Peter Jackson
Production: Peter Jackson, Jamie Selkirk
Scénario: Peter Jackson, Fran Walsh
Image: John Blick, Alun Bollinger
Montage: Jamie Selkirk
Musique: Danny Elfman
Interprétation: Michael J. Fox, Trini Alvarado, Peter Dobson, John Astin, Dee Wallace-Stone...

Studio Production: Universal Pictures

Budget: $30 millions

Thème:
Fantômes

Bande annonce

Fantômes contre fantômes
Synopsis
Un architecte médium arnaque les habitants de sa ville avec l'aide de ses amis revenants. Lorsque plusieurs habitants ont des infarctus, il est le coupable idéal aux yeux de la population. Il va devoir faire appel aux fantômes pour s'en sortir et affronter un véritable spectre-tueur...
Avis Ciné Annales
Par Illfurt

Fantômes contre fantômes est un film qui possède tout à son avantage. Un réalisateur hors pair, en la présence de Peter Jackson, le soutien financier et artistique de Robert Zemeckis (Retour vers le futur, Qui veut la peau de Roger Rabbit?...), ici producteur exécutif, et un casting alléchant avec un Michael J. Fox en grandes pompes.

Fant-mes-contre-fant-mes--1-.jpg
L’histoire, concoctée par Jackson et Fran Walsh, est des plus originales. Un tueur en série insatisfait du nombre de victimes qu’il a fait dans sa vie, reviens de la mort pour en exécuter d’avantage et ainsi rivaliser avec Ted Bundy et Wayne Gacy. Mais aussi, comme à son habitude, Jackson parvient à insérer une pointe d’humour qui permet de rendre l’ensemble encore plus divertissant, grâce notamment aux gentils fantômes qui collent à l’héros. 

Fant-mes-contre-fant-mes--2-.jpg
Le choix des acteurs est tout à fait correct. Michael J. Fox incarne, ici, un des meilleurs rôles de sa carrière à travers le personnage de Frank Bannister, un médium troublé depuis la mort de sa femme. Il est accompagné de nombreux acteurs pas trop connus par le grand public mais qui sont tous au rendez-vous. Jeffrey Combs (Re-Animator, Necronomicon...), qui incarne Milton Dammers, l’étrange agent de la FBI, ressemble énormément à Jim Carrey de part son jeu mais aussi son physique. Et Dee Wallace (La colline a des yeux, E.T., l'extra-terrestre...), vétéran de l’horreur, incarne ici la partenaire dérangée du tueur en série.

Fant-mes-contre-fant-mes--3-.jpg
Peter Jackson avait déjà montré avec Bad Taste et Braindead qu’il possédait le talent nécessaire pour faire des grands films d’horreur, quelque soit le budget, et, ici, il ne fait que confirmer ce fait. Fantômes contre fantômes, bien que nettement moins gore et violent que les deux films cités ci-dessus, n’en demeure pas moins un film d’immense qualité et est tout aussi disjoncté.
Note Ciné Annales
Illfurt:
undefined

Capitaine Nick:
undefined 

Cinémaniac:
undefined
Films Apparentés

Liens externes

Publié dans Fiches Critiques

Commenter cet article