Jouets démoniaques de Peter Manoogian, 1992

Publié le par François Declercq

Jouets démoniaques | 1992
Titre V.O: Demonic Toys
a.k.a: Dangerous Toys
Pays: Etats-Unis
Genre: Horreur
Durée: 86 min
Réalisation: Peter Manoogian
Production: Anne Kelly
Scénario: David S. Goyer
Image: Adolfo Bartoli
Montage: Andy Horvitch
Musique: Richard Band
Interprétation: Tracey Scoggins, Bentley Mitchum, Daniel Carny, Michael Russo...

Studio Production: /

Budget: /

Thème:
Démons / Objets tueurs

Bande annonce

undefined
Synopsis
Un démon est éveillé et il a la faculté d'animer les jouets. Il cherche un corps afin de prendre une forme humaine. Une policière est enceinte et son bébé devient alors la cible idéale pour le démon, elle va devoir alors se battre pour sa vie contre une horde de jouets tout en sauvant l'arme de son enfant.
Avis Ciné Annales
Par Illfurt

Quand Chucky rencontre Damien...

Peter Manoogian, réalisateur avide d’un succès dans le milieu horrifique, décide cette fois de faire équipe avec le scénariste David S. Goyer, qui travaillera par la suite sur la trilogie Blade et Batman Begins. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le scénario est probablement le seul point positif à retenir du film. Tout le reste, de la mise en scène au jeu des acteurs est médiocre.

Jouets-d-moniaques--1-.jpg
L’histoire était pourtant intéressante. On aurait pu croire, en voyant le titre, à une pâle imitation de l’excellent Jeu d’enfant, sorti quatre ans plus tôt, mais Goyer offre autre chose. Il nous présente un démon, sous la forme d’un enfant, qui anime des jouets par ses pouvoirs. Il est alors décevant de voir que le reste de l’équipe de Manoogian n’a pas su tirer les avantages du scénario.

Jouets-d-moniaques--2-.jpg
La mise en scène du réalisateur laisse à désirer. Il ne sait apparemment pas tourner une scène d’action. La scène d’ouverture entre la police et des trafiquants d’armes manque d’agressivité et de suspense. Mais le metteur en scène ne s’en démoralise pas et tente à plusieurs reprises de refaire des scènes d’action réussites sans jamais atteindre son but.

Jouets-d-moniaques--3-.jpg
Les acteurs sont, dans l’ensemble, très moyens. Tracy Scoggins, qui tient le rôle principal ne parvient pas à être convaincante, que ce soit dans le rôle de flic, elle manque d’autorité, dans le rôle de la victime ou même dans celui d’une mère menacée. Sa performance est plate et fade. Les autres acteurs sont tous aussi pâles et ne parviennent pas à hausser le niveau.

Jouets-d-moniaques--4-.jpg
On ne retiendra donc de ce film que le scénario intéressant de Goyer ainsi que quelques effets spéciaux assez réussis. Mais, ne vous attendez pas à avoir peur, le démon, emprisonné dans le corps d’un enfant est peut-être sensé vous faire frissonner mais la grosse voix qu’on lui a collé le rend tout à fait ridicule.
Note Ciné Annales
Illfurt:
undefined 
Films Apparentés
Dollman vs. Demonic Toys
Puppet Master vs. Demonic Toys
Liens externes

Publié dans Fiches Critiques

Commenter cet article