Critters de Stephen Herek, 1986

Publié le par François Declercq

Critters | 1986
Titre V.O: Critters
Pays: Etats-Unis
Genre: Horreur
Durée: 82 min
Réalisation: Stephen Herek
Production: Rupert Harvey
Scénario: Stephen Herek, Dominic Muir
Image: Tim Suhrstedt
Montage: Larry Bock
Musique: David Newman
Interprétation: Dee Wallace-Stone, M. Emmet Walsh, Billy Green Bush, Scott Grimes...

Studio Production: New Line Cinema

Budget: $2 millions

Thème:
Extra-terrestres / Monstres

Bande annonce

Critters
Synopsis
Sur une planète lointaine, des créatures, les Crits, s'évadent d'une prison et volent un vaisseau spatial. Des chasseurs de prime partent alors à leurs trousses. Sur une petite ferme du Kansas, une famille est soudainement attaquée par les Crits ils vont devoir se protéger au mieux avant l'arrivée des chasseurs.
Avis Ciné Annales
Par Illfurt

Pour son premier long-métrage, Stephen Herek (Bill & Ted’s Excellent Adventure, Les 101 dalmatiens) ne fait pas dans la demi-mesure. Signant lui-même le scénario avec Domonic Muir, Herek parvient à créer un film disjoncté, drôle et original.

Critters--1-.jpg
Critters fait partie de ces films typiquement issus des années 1980. Une famille est prise en otage dans leur petite maison par des assaillants enragés. Ces assaillants sont des petits monstres qui ont un comportement non loin de ceux créés pour Gremlins, ils sont méchants mais également farceurs. Coriaces, ils dévorent des hommes en quelques instants grâce à leur mâchoire qui fait penser à ceux des requins et pour y parvenir ils envoient des dards anesthésiants leur permettant d’atteindre leurs proies plus facilement. Afin de se propulser sur les victimes, ils peuvent se mettre en boule, de la même manière qu’un hérisson bleu très célèbre.

Critters--2-.jpg
L’histoire, quant à elle, est des plus loufoques. Des extra-terrestres débarquent pour anéantir les petites créatures, appelés « Crits ». Ces extra-terrestres prennent diverses formes et l’un d’entre eux prend l’apparence de Terrence Mann, le chanteur de heavy metal, juste histoire de rendre le tout un peu plus années 1980. Harek parvient à éviter de tomber dans le piège du film sensé être sérieux mais qui fait rire malgré lui. Il ajoute, lui-même, des gags et des situations amusantes rendant l’ensemble du film plus léger et comique.

Critters--3-.jpg
Critters a assez vieilli mais demeure toutefois extrêmement divertissant et accrochant. Aujourd’hui, les nouveaux fans d’horreur pourront être repoussés par l’aspect trop années 1980 du film mais pour toute une génération, le film évoque de nombreux souvenirs.
Note Ciné Annales
Illfurt:
undefined

Cinémaniac:
undefined
Films Apparentés
Critters 2
Critters 3
Critters 4
Liens externes
 

Publié dans Fiches Critiques

Commenter cet article