Hurlements VI - Les monstres de Hope Perello, 1991

Publié le par François Declercq

Hurlements VI - Les monstres | 1991
Titre V.O: Howling VI - The Freaks
Pays: Royaume-Uni
Genre: Horreur
Durée: 102 min
Réalisation: Hope Perello
Production: Robert Pringle
Scénario: Kevin Rock
Image: Edward J. Pei
Montage: Adam Wolfe
Musique: Patrick Gleeson
Interprétation: Brendan Hughes, Michele Matheson, Sean Gregory Sullivan, Bruce Payne...

Studio Production: Indépendant

Budget: /

Thème:
Loups-garous / Monstres

Bande annonce

undefined
Synopsis
Un jeune homme débarque dans une ville. Il est immédiatement reconnu comme étant un loup-garou par le chef des expositions étranges d'une foire. Il est alors enlevé pour devenir l'attraction phare au sein de la fête foraine.
Avis Ciné Annales
Par Illfurt

Pour signer le sixième volet de la saga sur la lycanthropie qui est lancée par Joe Dante en 1981, on fait appel à Hope Perello, producteur du mythique Puppet Master. Le résultat final laisse à désirer et se voit limité à une sortie vidéo, contrairement à ses cinq prédécesseurs, qui, eux, avaient tous eu le droit à un petit détour par le grand écran.

Hurlements-VI--1-.jpg
Le scénario de Kevin Rock était pourtant prometteur puisqu’il s’agit d’un loup-garou fait prisonnier dans le but d’être exposé à la foire devant un public en proie de sensations fortes. Malheureusement, le script traîne. Rock se voit, alors, contraint de combler les vides par un dialogue long et inintéressant. La mise en scène de Perello ne parvient pas même à recoller les morceaux car aucune sensation forte n’est offerte au spectateur qui n’attend que ça.

Hurlements-VI--2-.jpg
Les acteurs n’ont pas su incarner les personnages, rendant le film d’autant plus ennuyant. Les décors sont, quant à eux, simples et le maquillage est par moment catastrophique, même si les transformations sont assez réussies. Les effets spéciaux dans l’ensemble font plutôt penser à ceux des années 1970 et 1980, alors que le film est paru en 1991.

Hurlements-VI--3-.jpg
Pour les fans de la série des Hurlements et pour les mordus de films de série B, ce film est, toutefois, assez correct si l’on prend en considération qu’il est le sixième volet de la saga. L’histoire originale et le combat ultime entre le loup-garou et le vampire/démon parviennent à rattraper quelque peu les nombreux défauts. Cependant, cela ne suffit pas.
Note Ciné Annales
Illfurt:
undefined

Cinémaniac:
undefined

Films Apparentés
Hurlements
Hurlements II
Hurlements III
Hurlements IV
Hurlements V: la re-naissance
Nuits de pleine lune
Liens externes

Publié dans Fiches Critiques

Commenter cet article