L'attaque des sangsues géantes de Bernard L. Kowalski, 1959

Publié le par François Declercq

L'attaque des sangsues géantes | 1959
Titre V.O: Attack of the Giant Leeches
a.k.a: Attack of the Blood Leeches ; Demons of the Swamp ; She Demons of the Swamp
Pays: Etats-Unis
Genre: Horreur
Durée: 62 min
Réalisation: Bernard L. Kowalski
Production: Gene Corman
Scénario: Leo Gordon
Image: John M. Nickolaus Jr.
Montage: Carlo Lodato
Musique: Alexander Laszlo
Interprétation: Ken Clark, Yvette Vickers, Jan Shepard, Michael Emmet...

Studio Production: American International Pictures

Budget: $70,000

Thème:
Monstres

Bande annonce

Attaque-des-sangsues-g--antes.jpg
Synopsis
Un braconnier est retrouvé recouvert de traces de ventouses géantes sur le corps. Suite à cet étrange évènement, Liz, la femme du barman, disparait ainsi que d'autres habitants du bayou. Selon une rumeur, c'est une bande de sangsues géantes qui seraient l'auteur de ces évènements.
Avis Ciné Annales
Par Illfurt

Bernard L. Kowalski signe ici son troisième long métrage, un véritable film de série B des années 1950. Dès le début, on imagine des tas d’adolescents américains enlacés dans leurs voitures sur le parking d’un drive-in. Le problème avec ses films, c’est qu’ils n’étaient pas forcément regardés, les jeunes couples préférant faire des mamours plutôt que de plonger entièrement dans l’histoire à l’écran.


De ce fait, le film ne fait qu’offrir du spectacle dans un enchaînement des scènes précipitées et sans profondeur. Dès le début on voit un homme, dans les marais, tirer sur…on ne sait quoi. Cet homme est ensuite sujet de moqueries de ses amis puis de sa femme. Plusieurs personnes disparaissent ensuite et les gens vont réfléchir sur les propos tenus par l’homme.


Malheureusement, les scènes efficaces sont trop rares et souvent précipitées et pour combler le tout, les créatures sont des plus ringards, des hommes vêtus des costumes en latex, sensé représenter des sangsues géantes. La scène finale est correcte mais elle est aussi bienvenue car elle met un terme à un film vide d’histoire et qui en fin de compte traîne réellement.

L-attaque-des-sangsues-g--antes--3-.jpg    
L’attaque des sangsues géantes, malgré la main mise de Roger Corman (producteur executif), est un film lent et vide. Les décors sont pitoyables et l’image l’est encore plus. Certaines scènes sont toutefois agréables, mais un peu kitch aujourd’hui. Et dire qu’un an plus tard, Alfred Hitchcock met en scène le grandiose Psychose, l’écart est énorme.
Note Ciné Annales
Illfurt:
undefined

Cinémaniac:
undefined 
Films Apparentés

Liens externes

Publié dans Fiches Critiques

Commenter cet article