Zombie Holocaust - La terreur des zombies de Marino Garilami, 1980

Publié le par François Declercq

Zombie Holocaust - La terreur des zombies | 1980
Titre V.O: Zombi Holocaust
a.k.a: Dr. Butcher M.D. ; Docteur Butcher, Medical Deviate ; Island of the Last Zombies ; Medical Deviate ; Queen of the Cannibals ; La regina des cannibali ; Zombie 3
Pays: Italie
Genre: Horreur
Durée: 84 min
Réalisation: Marino Girolami
Production: Gianfranco Couyoumdjian, Fabrizio De Angelis, Terry Levene
Scénario: Romano Scandariato, Fabrizio De Angelis
Image: Fausto Zuccoli
Montage: Alberto Moriani
Musique: Nico Fidenco, Walter E. Sear
Interprétation: Ian McCulloch, Alexandra Delli Colli, Sherry Buchanan, Peter O'Neal...

Studio Production: Indépendant

Budget: /

Thème:
Cannibalisme / Zombies / Savant fou

Bande annonce

Zombie-Holocaust.jpg
Synopsis
Les vols d'organes dans les hôpitaux de New York se multiplient. Une équipe d'anthropologues et de journalistes vont relier ces crimes à une secte se trouvant dans une petite île de l'Asie du Sud. Une fois sur place, nos héros seront non seulement confrontés à cette secte cannibale mais également à de terrifiants morts-vivants. L'inquiétant Dr. Butcher serait-il à l'origine de ces phénomènes monstrueux ?
Avis Ciné Annales
Par Illfurt

Le réalisateur italien expérimenté, Marino Girolami, s’attaque ici à une suite non officielle de L’enfer des zombies, alias Zombi 2 (les films portent les noms de Zombie et de Zombie 3 aux Etats-Unis). Dans les deux films nous retrouvons Ian McCulloch jouant deux personnages entièrement différents et le même décor (les deux films partagent le même lieu de tournage). Mais mis à part ces points, les films ne se ressemblent pas du tout.

Zombie-Holocaust--1-.jpg
Le titre de Zombie Holocaust est assez mal choisi car le rôle des morts-vivants est assez restreint, nous avons plutôt à faire à des cannibales. Les zombies ne représentent pas une réelle menace, au contraire, c’est eux qui font fuir les autochtones cannibales qui tentent de dévorer l’expédition scientifique.

Zombie-Holocaust--2-.png
Le film se sépare en deux parties. Une première lente avec des scènes ressemblant beaucoup aux giallo italiens. L’histoire progresse difficilement et la mise en place de l’intrigue est trop étendue. La deuxième partie débute lorsque l’expédition débarque sur une île tropicale, elle est soudainement attaquée par les indigènes dans un déluge de sang et de tripes. On découvre ensuite un savant fou, caché sur l’île qui transforme des gens en zombies, créatures vénérées par les habitants de l’île.

Zombie-Holocaust--3-.png
En dépit d’une première partie assez terne comparé à la suite du film, Zombie Holocaust est réussi, les actions sont bien rythmées et les scènes sont gore à souhait. L’affrontement final entre le savant fou et le personnage de McCulloch offre une perspective originale. Un film à voir.
Note Ciné Annales
Illfurt:
undefined

Cinémaniac:
undefined
 
Films Apparentés
L'enfer des zombies
Liens externes

Publié dans Fiches Critiques

Commenter cet article